agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Certification Informatique et Internet Portails : www - étudiants - personnels Certification Informatique et Internet

Vous êtes ici : Accueil > C2i 2 MEAD > Guide pour l’étudiant

Guide pour l’étudiant

 

Démarche de la certification

Explication de la démarche de la certification à l'Université Lumière Lyon 2

Ce que dit la circulaire n° 2011-0012 du 9-6-2011

« La validation des compétences repose sur un dossier numérique de compétences. Ce dossier, constitué par le candidat, rassemble des éléments apportant la preuve des savoirs acquis, des aptitudes développées et des compétences maîtrisées en regard d'un référentiel C2i®. Ces éléments peuvent être des productions résultant des activités proposées au candidat et intégrées, autant que faire se peut, dans son cursus ; les résultats de contrôle de connaissances ; des productions externes commentées résultant d'activités du candidat en dehors de son cursus. De façon très exceptionnelle, ils peuvent prendre la forme de productions résultant d'activités pratiques terminales, notamment pour les candidats non étudiants de l'établissement certificateur (personnels extérieurs en formation continue), ainsi que pour les étudiants suivant des cursus particuliers et n'ayant pas reçu de formation spécifique.

Le dossier numérique de compétences est mis à disposition du jury de certification.»

Dossier numérique de compétences 

Ce dossier, sur le fond, contient des éléments de preuves de compétences fournis par l'étudiant. Ces preuves peuvent être issues de plusieurs situations. Dans tous les cas le candidat à la certification devra expliciter les relations avec la(les) compétence(s) du référentiel mobilisée(s) dans cette situation.

1. Contextes de mobilisation des compétences 

Activités ou productions dans le cadre de la formation 

Le candidat peut s'appuyer sur ses travaux réalisés pendant les enseignements académiques (par exemple, un rapport de sortie terrain, des éléments de projets tutorés ou d'études de cas, de TP, d'examens). Il peut aussi exploiter des extraits d'un rapport de stage en réponse à une problématique couvrant un ou plusieurs items d'un domaine.

 Activités ou productions extérieures à la formation

Le candidat peut aussi présenter des travaux numériques relatifs à des activités professionnelles, associatives, personnelles ou dans le cadre d'un stage hors cursus.

2. Les preuves numériques et leur fiche descriptive

La fiche descriptive

Il s'agit d'une synthèse d'une page maximum par preuve numérique ou par compétence.

Ces éléments doivent être décrits selon les items présents dans la fiche des compétences fournie par les évaluateurs :
-  Précision de la compétence à valider
-  Description succincte de la preuve en lien direct avec la ou les compétences concernées
Contexte d'acquisition de la compétence : lieux, année, référent/maitre de stage/mode d'acquisition de la compétence (autoformation, UE, situation professionnelle
-   Contexte thématique de l'activité ou de la production
- Modalités de mise en œuvre : aspects méthodologiques (ex. type d'analyse d'image ou de données) et/ou technologiques (ex. logiciel, source de données, charte graphique)
- Analyse critique de la preuve en relation avec la ou les compétences visées. Si nécessaire formuler les limites et/ou améliorations.

Les preuves numériques

Une seule preuve numérique peut permettre de valider une ou plusieurs compétences (par exemple, une carte de communication). En revanche, un rapport de stage résultant de la mise en œuvre de plusieurs compétences ne peut pas constituer une preuve numérique; seuls des extraits ciblés et pertinents peuvent être utilisés comme preuves.

Ces preuves peuvent être de nature variée : gestionnaire bibliographique en ligne (ex. Zotero), agrégateurs de flux RSS (ex. Netvibes), wiki, diagrammes de gestion de projet, (lien vers) site web, CV en ligne, documents en ligne, bases de données, métadonnées, cartes, projets SIG, images traitées, schémas, organigrammes, posters, diaporamas, extraits très ciblés de rapports, captures d'écran, ...

Spécifiquement pour les aspects juridiques (domaine D1) le candidat doit justifier que ses productions sont en accord avec la législation et les règles d'utilisation/chartes auxquelles elles sont soumises.

Pour justifier de la maîtrise d’outils collaboratifs en ligne, le candidat peut soit inviter l’évaluateur au projet en ligne, soit transmettre des captures d’écran permettant de vérifier l’organisation (ex. du wiki ou d’un gestionnaire bibliographique) et la participation du candidat (ex. historique de révision sur un outil bureautique en ligne comme ZohoDocs).

Soumission du dossier numérique à l’évaluateur

Les preuves numériques de production accompagnées de leurs fiches de compétences seront organisées par l'étudiants à l'intérieur d'un plateforme collaboratif.

Pour valider les compétences, l’étudiant doit remplir une fiche descriptive qui explique le travail réalisé (le modèle de la fiche sera fourni lors de l'inscription à la certification).

Soutenance orale 

Une soutenance devant un jury d'évaluation aura lieu pour vérifier et valider (ou non) les compétences soumises à évaluation.

Cette soutenance dure entre 30 minutes et 1 heure et est prévue au mois de septembre de chaque année.

Les objectifs de l’oral est de :
Contrôler la cohérence et la maîtrise des compétences
-  Préciser le degré d’expertise des compétences
-  S’affranchir du risque de plagiat
- Préciser, si le dossier ne le permet pas, la part du travail du candidat dans un travail collaboratif.



mise à jour le 27 mars 2015


Université Lumière Lyon 2